Les 3 mousquetaires étaient 4 …

… et, bien que partis à 6, les descendeurs de la Dordogne (lourdement chargés) …

… se sont retrouvés à 8 dès le premier bivouac, rejoints par deux aventuriers-canoëistes émérites qui, non contents de prendre tout naturellement leur place au sein du groupe, l’ont fait bénéficier de leur expérience et conseils avisés tout au long d’une semaine riche en moments partagés.

D’Artagnan …
… et l’Indien se sont entendus comme larrons en foire, à terre …

… comme sur l’eau, qui n’a pas toujours été aussi calme …

A certains endroits, c’était même carrément mouvementé …

… au point que j’ai même une fois confié mon kayak à plus expérimenté que moi (je surveillais du pont en prenant la photo)


… et que certains cherchaient les poignées au fond du bateau (cherchez pas, y en a pas) sur un tobogan qui n’était pas particulièrement destiné aux enfants !

D’aucuns se sont aussi sentis une âme d’explorateur, et sont allés prendre le frais dans des grottes suffisamment grandes pour accueillir toutes nos embarcations.

Trop de choses à raconter … Pour voir l’ensemble de l’équipée en images, rendez-vous sur la galerie Kayak en liberté, dans laquelle mes petits camarades ne manqueront pas d’ajouter prochainement leurs propres oeuvres … et dont j’espère qu’elle s’enrichira bientôt de nouvelles aventures.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3843

Une réponse à “Les 3 mousquetaires étaient 4 …”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *