Ratages en série !

Ca n’est pourtant pas trop dans mes habitudes de multiplier les catastrophes culinaires, mais parfois la loi des séries … fait loi justement ! Ca a commencé par le test d’une recette de speculoos (je raffole de ces biscuits très croquants au goût prononcé de cannelle), que j’ai décidément trouvés beaucoup trop gras ! J’ai donc voulu les recycler en cheesecake (un gâteau qu’il vaut mieux ne pas me resservir deux fois …) Le résultat a été à la hauteur de mes espérances …

mais je n’avais juste pas vu une chose … c’est qu’une bonne partie de la matière grasse de la pâte (speculoos + beurre) avait coulé dans le four (les moules à fond amovible, c’est sympa pour le démoulage, mais si le contenu se liquéfie à la chaleur, c’est moins drôle). Résultat : lorsque j’ai fait cuire, dans la foulée, le gâteau de pommes de terre aux cèpes – à four très chaud et bien longtemps – j’ai cru qu’il y avait le feu dans la cuisine ! Et il n’était bien sûr pas question d’interrompre la cuisson pour nettoyer le four … J’ai mis la hotte à fond, et pris mon mal en patience ; mieux valait attendre la fin de la cuisson avant de tenter l’opération ! Heureusement, la pyrolyse a eu raison de tout ce qui s’était déposé dans le four, mais ça a quand même senti le graillon dans tout l’appartement pendant plus de 48 heures ! Pour en revenir au cheesecake, j’ai fait un mix de cette recette-ci et de celle-là, en prenant pour la garniture 1 pot d’1 kg de fromage blanc au lait entier et 3 oeufs, auxquels j’ai ajouté de la cassonade (150g, je crois) et beaucoup de citron en « poudre maison » (citron entier déshydraté). Je n’ai pas pu résister à le goûter dès qu’il a été suffisamment refroidi, mais l’une des recettes a raison : il est encore nettement mieux après un repos de plusieurs heures au frigo.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *