On pourrait pas faire plus simple ?

Miam … fameux ! L’unique cèpe ramassé lors d’une cueillette pas du tout miraculeuse avait provisoirement fini en tranches dans un bocal sous vide, à l’issue de quelques heures de transit sur les plateaux du déshydrateur. J’avais en effet lu quelque part que ce type de champignon se bonifiait encore avec le séchage ; étant donné ma manie de tout déshydrater en ce moment, il ne fallait pas m’en dire plus … Quoiqu’il en soit, ledit cèpe est ressorti de son bocal pour participer à la confection de ce succulent gâteau de pommes de terre aux cèpes (oui, il m’en reste quelques portions au congélateur ; pourquoi ?) dont j’ai trouvé la recette sur le site de Linternaute. Par contre, je n’ai pas trop apprécié le chemisage du moule avec le papier alu : même bien beurré, impossible de redécoller proprement le gâteau du papier (à moins que ce ne soit le papier du gâteau ?) Comme je ne vois pas trop l’intérêt du démoulage (ici, le service est simple : c’est direct du plat dans l’assiette !), je pense que je me contenterai, la prochaine fois, de mettre directement la préparation dans le plat, que je recouvrirai soigneusement de papier alu (la cuisson à l’étouffée est sans doute pour quelque chose dans le caractère onctueux du résultat). Et quand à faire revenir les patates, je risque de zapper aussi : elles sont tranchées tellement fin qu’elles cuisent vite à coeur, et ça sera d’autant moins de matière grasse dans le plat. Le seul problème … c’est que je n’ai plus de cèpe ! et avec la neige (annoncée pour demain), j’ai l’impression que la prochaine « sortie champignons » n’est pas pour tout de suite …


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *