Envie de soleil et de grands espaces ?

Selon les cartes de Météo France (c’est par là que ça se passe, à condition de cliquer sur le bouton « Vents »), les vents restaient cantonés à l’est du département, côté Vallée du Rhône (ça ne s’appelle peut-être pas mistral, mais ça y ressemble beaucoup …), l’occasion rêvée pour aller prendre le soleil sur le Causse Méjean. Là-haut, les doigts d’une seule main suffisaient pour énoncer la température mais, au moins, le thermomètre était sorti des valeurs négatives affichées dans les vallées ! Le but avoué était d’aller jeter un coup d’oeil aux chevaux quasi-préhistoriques de Przewalski (vous pouvez prononcer une lettre sur deux, on vous comprendra …), qui s’acclimatent aux dures conditions du Causse avant d’être réintroduits dans leurs steppes mongoles d’origine (Petit aparté : je viens de lire dans l’Almanach que les véhicules et les hommes de la Croisière Jaune s’étaient aussi préparés à la grande aventure sur le terrain caussenard, c’est tout dire !)


Après ça, j’ai continué ma balade sur le Causse, m’arrêtant fréquemment pour faire des croquis (moutons, chevaux, église, tout y est passé), pas franchement réussis d’ailleurs, la température et le manque d’exercice régulier rendant mes doigts pas très habiles … Pour une fois, je voyais l’Aigoual sous sa « face nord », et il était tout de même bien blanc ;

le Mont Lozère aussi d’ailleurs, mais il était beaucoup plus loin, alors vous me croirez sur parole ! Quand même, une jolie vue vers le nord, avec quelques cahots granitiques, ça ne se refuse pas.


L’avantage d’être là-haut, c’est qu’on ne « perd » pas le soleil trop vite (demandez aux habitants de Florac, installés au pied du « mur » !), mais l’allongement démesurée des ombres des arbres (assez rare là-haut, quand même, il faut le préciser) trahit l’avancée de l’après-midi … autant ne pas trop tarder, il y a de la route et elle est plutôt « poudrée » par endroits.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3888

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *