William Christie et ses Arts Florissants : un magnifique concert


« L’allegro, il penseroso ed il moderato » au Théâtre des Champs Elysées
Certes, le moins qu’on puisse dire, c’est que le livret est … daté, pour ne pas dire niais ! Aussi, j’ai rapidement cessé de tenter d’interpréter les surtitrages, et me suis contentée de fermer les yeux pour me concentrer sur la musique, car là, ça en valait la peine !
Je ne crois pas avoir déjà entendu cette oeuvre de Haëndel, mais c’est un véritable petit bijou, qui se renouvelle et se transforme en permanence, donnant tour à tour le rôle phare à tel ou tel soliste (cela vaut aussi bien pour les instruments que pour les voix) ou au choeur. Le flûtiste et le corniste (en première partie), les deux trompettes, le premier violoncelle et l’organiste (en deuxième partie) ont particulièrement mérité les applaudissements qui ont salué leurs performances respectives, bien que j’ai horreur de ce genre de manifestation en cours de mouvement (ça « casse » complètement le rythme et l’ambiance !) Du côté des voix, je vous épargne mon habituel couplet sur Paul Agnew, mais il était tout aussi génial qu’à son habitude ; j’ai aussi particulièrement apprécié la soprano Sophie Daneman, que j’avais déjà entendue à plusieurs reprises avec William Christie. Quant au petit soliste du Tölzer Knabenchor, il mérite un sacré coup de chapeau ! Certes à cet âge, il est difficile d’avoir une voix impeccable et bien timbrée sur toute l’étendue du registre, mais s’il passe sans problème le cap de la mue, j’imagine qu’il a un bel avenir : être capable (j’imagine qu’il a une petite douzaine d’années) de tenir un rôle de la même importance que ceux des adultes qui l’entouraient (et qui ne sont pas des plus mauvais), en « passant » sans problème au-dessus de l’orchestre, et ce pendant une représentation complète, cela mérite vraiment l’admiration !
Pour en revenir à cette oeuvre, je pense qu’à mon prochain passage à la Fnac, je vais « sonder » les bacs pour voir ce qu’il y a comme interprétations disponibles ; a priori, pas celle qu’Agnew a enregistrée avec Robert King il y a déjà six ans (d’après l’interview d’hier, le tempo est très lent), mais peut-être y a-t-il quelque chose dun peu plus récent …

Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *