Opération survie (2/4)


Le beau champignon !

Vous m’excuserez, mais vu les conditions, l’appareil photo n’a fait que quelques courtes sorties http://tinyurl.com/5xwv6 et ne vous y trompez pas, celles où on voit le soleil, c’est … le 8è jour (et le 9è … il tombait de nouveau des cordes, mais j’étais installée au bistrot !)N’en déplaise à certains sceptiques (si, si, j’en connais plusieurs parmi vous), le hamac était bien la solution adéquate, parce que si j’avais eu une tente :

  • il aurait d’abord fallu trouver un coin plat : ça, j’en ai pas vu ; là-bas, quand ça monte pas, ça descend, pis quand ça a fini de descendre, ça remonte !
  • vous avez dit sol sec !!! Impossible, en tout cas, cette semaine-là.- côté confort, sous les pins, c’est pas mal, mais sous les châtaigniers, j’y vais pas … L’ennui, c’est qu’il y beaucoup plus de châtaigniers que de pins !
  • pour finir, j’accepte encore les limaces sur les fringues que j’ai laissées par terre la veille au soir, mais pas dans mon duvet !

Au rayon des leçons chèrement apprises :

  • on n’a jamais assez de sacs en plastique (no comment).
  • je le savais, mais je me suis quand même fait avoir : quand on veut du ravitaillement ou prendre un chocolat chaud dans un bled cévenol (je dis pas « paumé » parce que ce serait redondant), on ne s’y arrête pas le mercredi, jour quasi-officiel et pas forcément exclusif de fermeture. Non, entre 12h et 16h les autres jours, c’est pas conseillé non plus …

Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3888

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *