J’avais oublié cet aspect-là des choses …

Pour ma petite semaine de ski annuelle, étant donné mon niveau (ça fait tout de même 45 ans que je pratique …), je choisis habituellement un « grand domaine » qui offre suffisamment de kilomètres à parcourir pour que je n’ai pas l’impression de repasser au même endroit 3 fois par jour. Après Paradiski l’an dernier, et Les Portes du Soleil les 2 années précédentes, j’avais opté cette fois-ci pour Les 3 Vallées, où je n’avais pas remis les pieds depuis au moins 15 ans.


Hélas, je n’avais gardé en mémoire que les bons côtés … d’autant que, à l’époque, il s’agissait de courts week-ends à Courchevel, donc dans un environnement assez « paysager ».


Basée cette fois-ci aux Menuires, dans un immeuble « les skis aux pieds », extrêmement pratique …


… j’ai trouvé le domaine skiable sans âme, et bien encombré … au point que je n’ai même pas « poussé » une seule fois jusqu’à Courchevel, ni même « Valto » ; pistes et remontées étaient déjà bien suffisamment encombrées sur les Menuires et Méribel.


Pour faire bref, ce côté « usine à ski » m’a gâché une partie de mon plaisir. D’ailleurs, maintenant que j’y pense, c’est un peu à cause de cette « saturation » que j’avais cessé de pratiquer le ski alpin pendant quelques années, préférant m’adonner aux joies plus « nature » de la raquette dans des environnements moins « courus » (Jura, Pyrénées, Queyras, etc.)


Pourtant, j’adore la glisse … mais je pense que j’opterai la prochaine fois pour une station plus traditionnelle.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3888

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *