Des convives pas vraiment prévus …

Ce qui était prévu, c’était une sortie assez tranquille sur le Mont Lozère, parmi de très beaux chaos de granite …

… mais notre attention a vite été attirée par un ballet aérien inhabituel …

… qui s’est transformé en « sauve-qui-peut » à notre approche …

A notre arrivée sur les lieux de l’agitation, il restait encore une sentinelle (regardez bien la ligne d’horizon entre les deux piquets de clôture) …

… qui s’est résignée, elle aussi, à abandonner la « salle à manger » et prendre son envol …

… pour nous laisser seuls maîtres des lieux. L’objet du délit (= repas) n’a pas été très facile à retrouver : nous étions 7 ou 8 à « râtisser » consciencieusement le terrain broussailleux, mais sans succès … jusqu’à ce que je repère quelques touffes de duvet … qui nous ont mené aux restes (éparpillés dans les genêts et à peine identifiables) du veau mort-né qui leur avait servi de repas.

Les vautours, on ne les voit pas forcément où et quand on les cherche (la dernière fois, on en avait vu beaucoup, mais aucun en vol) ; cette fois-ci, nous avons eu droit à un véritable festival complètement inattendu !


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3843

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *