Cinéma : « La pianiste »

Ne me demandez pas comment se termine le film ; je ne suis pas allée au bout ! Je ne crois pas être particulièrement bégueule, mais la perversion portée à ce point-là me répugne. Et la « marier » avec la musique me paraît tout ce qu’il y a plus obscène. Pour de très bons films mettant en scène l’univers intime de pianistes, je vous renvoie à Le Pianiste (ne pas confondre !!! pour la première fois de ma vie, j’ai vu la quasi-totalité d’une salle applaudir à la fin d’un film) ou De battre mon coeur s’est arrêté. On peut tout de même être artiste, avec une sensibilité exacerbée, sans pouvoir autant sombrer dans la démence, non ?


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *