Cinéma : « All the pretty horses »

Là-dedans, il n’y que les chevaux et les paysages qui soient « pretty ». Le reste ne vaut franchement pas le déplacement : un scénario fait de bout d’histoires sans relations apparentes (le gamin en fuite, l’histoire d’amour avec la fille du propriétaire, l’arrestation par la police mexicaine), rempli de clichés : policier qui se transforme en justicier (parce que la peine de mort n’existe pas), femmes qui n’ont que l’honneur (quand elle le perdent, il ne leur reste plus rien, et tout à l’avenant. Paru en France sous le titre De si jolis chevaux si vous tenez vraiment à le voir quand même.

Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3888

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *