Il y a des choses que je ne peux vraiment pas comprendre !

Rando solo en forêt de Sénart

Sur les 14 randonnées au programme d’hier, il n’y en a qu’une seule qui ait retenu mon attention ; mais lorsque j’ai regardé l’itinéraire un peu plus en détail, je me suis aperçue que le parcours était vraiment trop urbain à mon goût. Je suis donc allée faire une petite zigzagodromie en forêt de Sénart, toute seule comme une grande. C’est un lieu plutôt fréquenté le dimanche : marcheurs, joggeurs, VTTistes, promeneurs de chiens (trop rarement en laisse), etc. Mais j’ai été très surprise d’être arrêtée par 2 fois par des personnes qui ne savaient pas du tout où elles étaient, et voulaient savoir dans quelle direction aller pour retrouver qui la gare, qui la voiture. Personnellement, ça ne me viendrait pas à l’idée de partir en pleine nature (même si il s’agit d’un forêt domaniale entourée de communes desservies par des gares) sans avoir ni carte, ni boussole. Le raisonnement du joggeur m’a le plus sidérée : il avait manifestement l’habitude de partir courir « le nez au vent », et quand il se sentait fatigué, il demandait sa direction ; avant de repartir, il m’a même dit « Oh, quand je ne saurai plus, je redemanderai mon chemin à quelqu’un d’autre un peu plus loin ». Et quand ils ne tombent pas sur quelqu’un comme moi, qui sait en général assez précisément où je me trouve, ils font comment ?


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3888

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *