Ce fut une belle balade …

Dans le bois du Boulay (Essonne)

… malgré une sérieuse averse qui s’est déclenchée soudainement à l’heure du déjeuner, et a quand même sévi pendant près d’une heure. J’étais contente de retrouver un certain nombre de copains que je n’avais pas vu depuis longtemps : Joël, Nicole et Pierre depuis l’assemblée générale en avril dernier, Peka depuis une randonnée vespérale en août … de l’année dernière, et Jacqueline depuis … je ne sais même plus quand. Mais vers la fin de la matinée, mon démon habituel a recommencé à me démanger : j’ai semé le groupe (une bonne quarantaine de personnes) une première fois, mais ils m’ont rattrapé pendant une pause technique ; la deuxième fois a été la bonne, et j’ai continué mon bonhomme de chemin, solitaire, d’un bon pas sous la pluie qui dégringolait. J’ai fait ma pause déjeuner juste après l’averse (il était déjà 13h30 passé, et j’avais l’estomac dans les talons), à l’orée des Grands Bois des Marais. Comme je sortais du bois, le soleil s’est montré à nouveau franchement, et je n’ai pas résisté à une sieste d’une bonne vingtaine de minutes, avant de reprendre ma route vers la gare sous de nouveaux nuages. Arrivée à la gare, je n’ai même pas eu le temps de profité du soleil à nouveau réapparu, car le RER est arrivé … 2 minutes après ! Pour la petite histoire, la température la plus basse enregistrée au cours de la journée (c’est mon super thermomètre-anémomètre qui me l’a dit) a été … sur le quai de la station Bibliothèque François Mitterrand : 14,2°C. Brrr, je pense que j’éviterai d’aller y attendre un RER en plein hiver …


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *