Hmm … sans plus !

J’étais très impatiente d’essayer cette recette trouvée sur Linternaute, parce que je raffole et de la fleur d’oranger et de l’huile d’olive (en particulier lorsqu’elle apporte ce goût inimitable à des préparations sucrées) ; mais j’ai été un peu déçue, parce que la fleur d’oranger est quasiment « tuée » par l’huile d’olive. Et j’ai beau aimer les biscuits bien secs, ceux-là étaient quand même un peu durs, peut-être aussi du fait que je les ai stockés dans une boîte métallique placée dans un endroit bien chaud et sec … sur le rebord de la fausse hotte qui surmonte la cuisinière à bois ! Mais je vous engage tout de même à tester, vous serez peut-être plus doué ou moins difficile que moi ; mais j’ai quand même ajouté la recette dans ma galerie. A noter que je ne me suis pas foulée question forme (quoi ? ça ne ressemble pas à des navettes) et que j’ai zappé sur le dorage à l’oeuf (dans mon esprit, ce style de biscuits doit rester pâle).


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *