On commence à avoir une petite idée …

Difficile de s’y retrouver dans tous ces profils qui – vus de ma fenêtre – se ressemblent à peu près tous. Mais je pouvais au moins dire que la couleur était bien celle que j’avais choisie …

La mise en place « à blanc » a rapidement permis de visualiser l’emplacement et le volume réels de la véranda …

… ainsi que sa hauteur, assez impressionnante vue de la cour, même pour les poseurs qui en ont manifestement vu d’autres.

La fixation « pour de vrai » est, par contre, beaucoup plus longue ; surtout dans une maison où rien n’est d’équerre, et chaque trou doit être percé pour que la vis correspondante ne tombe pas … entre deux pierres de la façade ! Il faut en outre monter le tout sur cales, pour laisser l’espace nécessaire à la chape et au carrelage …

Après deux jours de boulot, le cadre est posé, mais pas encore les chevrons et autres traverses, renforts, etc. destinés à recevoir les verres du toit. La porte doit encore être inversée pour s’ouvrir sur l’extérieur, l’oscillant-battant destiné à assurer la ventilation en partie haute doit retourner en atelier pour se faire rétrécir …

Bref, il y a de quoi faire pour deux journées encore avant que les cotes finales ne puissent être relevées pour la commande des verres de la toiture. Délai estimé : entre 2 … et 5 ou 6 semaines ! Dans l’intervalle, le maçon interviendra pour combler tous les interstices entre murs et profils, et poser la fenêtre du petit passage derrière la maison. Avec un peu de veine, le carreleur trouvera peut-être le temps de venir s’occuper du sol avant que les températures ne baissent de trop.
La suite … au prochain épisode !


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *