Cette fois-ci, c’est le bon …

Après le numéro 2, voici le « vrai » sommet du Mont Lozère, le Finiels ; ne cherchez pas un pic, parce que là-haut, c’est tout plat ! On peut même hésiter sur la place du véritable sommet : la balise du Parc, qui mentionne l’altitude (1699 m) …

… ou le plot IGN, servant aux relevés topographiques.

Et la crête se poursuit comme ça, quasiment à plat …

… pelée et ouverte à tous les vents …

… pendant un bon moment.

Ce n’est qu’en redescendant les flancs du Mont Lozère que l’on retrouve un terrain un peu plus hospitalier : un peu abrité du vent, un arbre isolé à réussi à pousser au beau milieu d’un espace pâturé par les brebis pendant l’estive.

Petite recommandation : choisissez une journée pas trop ventée pour monter là-haut, car les abris ne sont pas légion !


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3830

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *