J’étais loin d’avoir tout vu …

… parce que, cette fois-ci, ils ont débarqué à quatre ! Et si le nouveau larron était un auto-stoppeur ramassé en route (comme le chef d’équipe me l’a dit en plaisantant), ils avaient manifestement trouvé le temps de lui apprendre à souder en chemin … Du coup, en comptant le maçon (venu faire l’enduit de finition autour de la porte du cellier) et mon « homme de main » habituel, ils étaient 6 à s’activer dans la maison cet après-midi ! Mais procédons par ordre, voici quelques photos « restées en route » hier : les « dégâts » dans le futur placard contre la salle de bains (il a fallu faire un trou dans le mur extérieur pour passer les tuyaux) …


… baignoire et receveur de douche « gisants » en plein milieu de la chambre …


… cloison de la salle de bains transformée en gruyère pour passer les tuyaux de la douche (à gauche), du lavabo (au centre) …

… et de la baignoire …


24 heures plus tard, tout est propre et rangé : les trous sont tous bouchés, le receveur de douche a trouvé sa place …

… la baignoire également …


Dans la cuisine, rebouchée également l’énorme saignée (dans le mur extérieur, donc en pierres …) dans laquelle passent les tuyaux vers la salle de bains …

… ah ! pour l’évier, apparemment, ça vient de/vers la cave située juste en-dessous (c’est incroyable le labyrinthe de tuyaux qu’il faut pour alimenter/évacuer une si petite maison !) Bref, demain verra la dernière (demi ?) journée de travail de cette équipe de choc (de même que les électriciens, ils reviendront faire les branchements finaux quand la salle de bains sera carrelée).


Bien sûr, dans l’intervalle, l’équipe habituelle n’a pas chômé, même si elle a du se replier momentanément … dans les coins qui n’étaient pas investis par les plombiers ! Moi-même, je ne savais plus où mettre les pieds … à tel point que j’ai effectivement trouvé le moyen de les mettre dans le béton tout frais ( j’ai des excuses, c’était dans la cave, et on n’y voyait pas grand chose …) Le ragréage du rez-de-chaussée est donc déjà de l’histoire ancienne – merci à l’été qui s’est enfin décidé à arriver : ça accélère nettement les opérations de séchage !

… et une partie du plafond du premier étage a reçu ses 3 couches réglementaires ; admirez le travail, et la différence par rapport à la partie non encore peinte.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *