Au rayon des denrées quasiment introuvables …

… l’eau de fleur d’oranger ! Heureusement, j’ai quand même réussi à en trouver à Chicoutimi car je voulais absolument tester cette fouace du Rouergue dont j’ai trouvé la recette sur Le Pétrin.

Verdict : elle est délicieuse, même si elle n’est pas tout à fait suffisamment « fleurdorangéisée » à mon goût. Cette fois-ci, j’ai voulu faire simple et je me suis contentée d’en faire deux rondes ; je pense que j’opterai pour la forme couronne la prochaine fois : c’est plus facile pour couper des morceaux à congeler.


Oui, parce que vous n’imaginez quand même pas que j’ai tout mangé en une fois ! Il en reste encore plus des 3/4, stocké en vue de prochains petits déjeuners ou petites faims de 4 heures. Si je continue comme ça, je vais d’ailleurs devoir installer un grand congélateur dans la remise car celui de la cuisine va bientôt exploser : je viens encore de faire une fournée de 12 petits pains cet après-midi …


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

4 réponses à “Au rayon des denrées quasiment introuvables …”

  1. Coucou, me revoila !
    Après une petite panne d’ordinateur pendant laquelle j’ai été privée de tes billets d’humeur, je vois que j’ai raté pas mal de recettes !Ca m’a l’air bien bon tout ça, mais ici, il fait vraiment trop chaud pour se mettre aux fourneaux !

Répondre à lory Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *