Temps superbe hier …

A Chicoutimi, le fjord est encore bien gelé

… pour commencer à rechercher une maison. Le ciel bien bleu n’invitait pas à traîner et, après avoir avalé 2 gaufres (je crois que je vais devenir accro de ces trucs-là : on les trouve surgelées en une demi-douzaine de versions – j’ai acheté aujourd’hui celles aux bleuets, pour changer – et il suffit de les glisser dans le grille-pain comme des toasts pour obtenir un petit déjeuner délicieux) et une grande tasse de thé, j’ai foncé vers la voiture avec mon pique-nique dans un sac. Un bref arrêt chez Couche-Tard (ils sont aussi lève-tôt apparemment) pour compléter le plein, et je prenais la route vers l’est un peu avant 8h30. J’avais près de 115 kms à faire pour atteindre ma première destination, où je suis arrivée peu après 10 heures. Le temps de faire le tour de la maison en question et de prendre quelques photos, puis je reprenais la route en sens inverse pour aller voir 3 autres chalets repérés sur internet. Petit arrêt à Chicoutimi (je hais cette ville : je passe mon temps à me paumer dans tous ses grands boulevards, à tourner en rond dans les centres commerciaux, à chercher la voiture sur les immenses parkings … tout est vraiment trop grand pour moi) pour aller essayer les sabots Crocs dont je rêve depuis plusieurs mois ; manque de bol, chez Sports Experts ils n’ont que des couleurs délirantes dans ma taille, j’en serai quitte pour commander en ligne. Un arrêt express au magasin La Baie (à ne pas confondre avec la ville du même nom …), où je déniche le peignoir en éponge (très classe et pour 20$ seulement, soit une quinzaine d’euros environ !) que je cherchais en vain depuis 15 jours, puis direction St David de Falardeau où je passe de lac en lac pour trouver mes fameux chalets à vendre. Mais la commune est trop animée pour mon goût : les chalets s’entassent au bord des lacs, et les pick-ups avec moto-neige se croisent sur les routes d’accès … ce n’est vraisemblablement pas de ce côté-ici que je trouverai mon bonheur. Par contre, j’ai acquis un peu plus d’expérience en conduite 4×4 dans la sloshe et la boue ! Passablement crevée, je prends la direction du retour. De retour à Alma vers 17h, le compteur partiel affiche un milage (oui, je sais, ce sont des kilomètres, mais on dit quand même milage ! allez comprendre …) de 320 mais, avec presque 1/3 de la journée passé à conduire une espèce de panier à salade sur des chemins glissants et défoncés, je suis impatiente de me plonger dans un bon bain chaud avant de tester mon peignoir tout neuf ; verdict : super confortable !


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

2 réponses à “Temps superbe hier …”

  1. Ils ont la réputation d’être très confortables et hyper-légers (important quand on les trimballe dans un sac à dos), mais il est vrai que le look tue un peu, surtout dans les couleurs bien « flashy » !

Répondre à Mounika Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *