Je ne peux plus le voir !

Bob Wilson encore !

Il faut vraiment que j’ai envie d’aller écouter le Ring de Wagner au moins une fois dans ma vie pour supporter ça ! Et ils osent appeler cette prestation « Mise en scène, scénographie et lumières », en plus. Des lumières, il y en a effectivement, mais je ne vois vraiment pas la différence avec celles d’une mise en scène « normale ». Quant à la mise en scène et à la scénographie (quid ?) … un plateau nu, avec des chanteurs peinturlurés en blanc (pour faire théâtre japonais ?), tous habillés en robes de chambre (kimonos ?), se déplaçant à pas saccadés et faisant des mouvements de sémaphore comme des marionnettes commandées par des fils. Quel intérêt franchement ? Quelle valeur ajoutée par rapport à une version de concert ? Et si en plus, il se renouvelait ; mais on a toujours droit aux mêmes stéréotypes quel que soit l’opéra concerné. Heureusement qu’il reste la musique de Wagner et les chanteurs. Mais je n’ai même pas le recours de pouvoir fermer les yeux : l’intrigue est tellement complexe qu’il vaut mieux ne pas rater un surtitre. Sur un plan pratique d’ailleurs, il est un peu dommage que 3 mois se soient écoulés depuis les deux premières représentations (prologue et 1ère journée de la Tétralogie) : c’est d’autant plus difficile de se remettre dans le bain.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3843

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *