Le comble du bonheur pour un(e) mélomane ?

Récital Andreas Scholl au Châtelet

Sortir d’un récital d’Andreas Scholl pour « tomber » sur la retransmission radiophonique de quelques-uns des plus beaux extraits d’Eugène Onéguine (l’air « de la lettre » de Tatiana, et le solo de Lenski). J’explique un peu, car je ne suis pas vraiment sûre que vous ayez toutes les clés pour comprendre :
– Andreas Scholl est un contre-ténor allemand absolument fabuleux, en particulier dans la musique de Haëndel et Bach ; ce soir, il donnait au Théâtre du Châtelet un récital ayant pour thème le répertoire du castrat Senesino … qui avait beaucoup chanté pour Haendel à l’époque.
– Eugène Onéguine est un opéra de Tchaïkovsky que j’aime tout particulièrement, et qui comporte de superbes solos pour les principaux personnages : déjà cités, la lettre dans laquelle Tatiana avoue son amour à Onéguine, l’air de Lenski précédant son duel – et sa mort – avec Onéguine, mais aussi les airs du prince – le mari de Tatiana – et celui d’Onéguine au dernier acte. Pour la petite histoire, j’ai un enregistrement « partiel » de cet opéra : on venait de me l’offrir à Noël, et l’un des 2 CD du coffret était dans mon lecteur de CD portable … que l’on m’a volé le 26 décembre. Ca remonte à quelques années, mais je ne me suis toujours pas résolue soit à balancer le CD restant, soit à racheter le coffret pour avoir l’opéra en entier !


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3830

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *