Le « vrai » retour aux sources

Le poêle à bois « de campagne »

La question m’ a prise par surprise et m’a laissée coite quelques instants : « Bien sûr, j’allais avoir une cheminée dans mon chalet ! » Au risque de me mettre à dos tous les fanas des soirées au coin du feu, je n’ai personnellement jamais vraiment compris l’intérêt d’une cheminée dans une maison ; ça fume, ça salit, ça ne chauffe rien … du gaspillage en somme. Au Québec, on fait du feu lorsque l’on est dehors, et on en fait quasiment tout le temps car il sert aussi bien à faire la cuisine qu’à se chauffer lorsqu’il fait froid ou humide, ou à éloigner les bestioles qui piquent l’été. Les chalets sont chauffés au bois, mais on utilise alors des poêles en fonte (la version « sédentaire » de celui de la photo ci-dessus, prise sous la tente) qui chauffent l’ensemble du volume de la pièce ; et on les utilise aussi comme cuisinière d’appoint, pour faire chauffer de l’eau, mijoter un ragoût … ou même pour griller des toasts comme nous l’avons fait cet hiver sous la tente.


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3830

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *