Opéra en Plein Air : « La Traviata »


Le dépliant « Opéra en Plein Air »

Dimanche soir, j’ai quand même pu voir La Traviata au Château de Sceaux. Je vous laisse imaginer l’ambiance dans « la salle », les même spectateurs se retrouvant exactement aux mêmes places que 2 jours plus tôt (« tiens, j’ai l’impression de vous avoir déjà vu quelque part », et autres plaisanteries du même style). Côté distribution, on a été plutôt mieux servi que l’avant-veille, mais peut-être était-ce seulement du aux meilleures conditions météo, ou une amélioration de la sono (cette fois-ci on entendait l’orchestre, ainsi qu’Alfredo lorsqu’il était à la fenêtre du premier étage du château, par contre Germond a failli faire péter les haut-parleurs à sa première réplique !). En voyant les ballets (exclusivement masculins et plutôt suggestifs), je me suis demandée si j’avais tort d’y voir une influence gay, mais la scène finale m’a conforté dans mon impression : des rubans rouges croisés sont subitement apparu aux revers des figurants et sur les bannières suspendues en fond de décor ; je ne savais pas que l’on mourrait déjà du sida au temps d’Alexandre Dumas fils.Pour les amateurs, il y a encore 4 représentations en septembre, au Château de Vaux-le-Vicomte, cette fois : http://www.operaenpleinair.com


Notice: Thème sans comments.php est déprécié depuis la version 3.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/marienoe/www/blog/wp-includes/functions.php on line 3893

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *